www.gibsea68.free.fr

Test Constructeur

Pavillon et dérive relevables, des coffres partout... De bons atouts pour la croisière!

Une carène légère un gréement fractionné et la signature de Fauroux...

Du tonus pour la vitesse!

Aussi doux au près qu'au portant

le Gib'Sea 68 est facile à barrer

Petit croiseur pour grandes évasions. Le Gib'Sea 68 est facile à barrer, facile à vivre.

Il est vivant par petit temps et pourrait bien se montrer fougueux dans la brise.

Drisses de grand-voile, de foc et de hale-bas de bôme reviennent à tribord

Les trois manoeuvres de spi à babord.

Le cockpit est assez spacieux pour accueillir sans difficulté tout l'équipage du bord. Il faudra pourtant éviter la surcharge. Avec deux coffres et un emplacement réservé au bib ou au puits moteur, l'arrière pourrait s'enfoncer trop facilement.

<Bon appétit messieurs!>...Et n'oubliez pas, après votre repas, de replacer cette table en position navigation: c'est la simple affaire d'un quart de tour. Et cette voile dans le poste avant ! Pourquoi ne pas la ranger dans les coffres arrières ?

Un capot de pont digne de ce nom, un bel ensemble de manoeuvres renvoyées au cockpit, un pavillon relevable discrètement intégré au dessin... Malgré des passavants un peu justes, le <design> fonctionnel de ce plan de pont est l'un des meilleurs atouts de ce croiseur.

Le pavillon relevable permet de disposer d'une hauteur intérieur de 1.85 m. Air et lumière à profusion change la vie à l'escale. En mer sous une pluie battante, l'étanchéité a été parfaite.

cliquez sur la photo pour l'agrandir.

POINTS FAIBLES
  • Accastillage trop concentré.

  • Arrière peu porteur (attention à la charge du cockpit).

  • Les cadène ne sont reprises sur aucune pièce de structure; il faudra éviter de tendre à l'excès les haubans.

POINTS FORTS

  • Equilibre à la barre excellent.

  • Pavillon relevable.

  • Version dériveur intégral.

  • Carène lègère et performante.

  • Intérieur simple et fonctionnel, au décor agréable.

Extrait de l'essai paru dans Voile et Voiliers en 1982

DES FORMES ET DES CARENES

La carène du Gib'Sea 68 montre une bonne adaptation à la petite croisière rapide. Le rapport déplacement-longueur révèle un dessin léger. Les formes avant sont fines, l'arrière plat, mais sans excès. La répartition des volumes immergés est très régulière et ne sera guère modifiée à la gîte.Par contre, l'importance et la répartition des poids embarqués retiendront toute l'attention d'un skipper soucieux de préserver le potentiel de vitesse de ce bateau. A Cet égard; le chargement des coffres extérieurs et la capacité d'accueil du cockpit seront limités par l'assiette de la carène plutôt que par l'espace disponible.La surface de voile pourrait être légèrement augmentée sur le quillard. Le dériveur montrera sans doute, au prés, des performances quelque peu inférieures car Ia dérive est une simple tôle d'aluminium non profilée et tenue par un bout immergé. Le profil du safran est mieux travaillé.Il reste à souligner l'excellent équilibre à la barre du Gib'Sea 68: c'est, de loin, le point fort de cette carène.

Retour aux caractéristiques

 

©2004 Gibsea 68 Tous droits réservés